Vaporisateurs.org

Avis et informations sur les vaporisateurs

Le cannabis et la mémoire

cannabis-cerveau_77193_w460Le cannabis a un impact sur le cerveau. C’est un fait. Cependant, la façon dont laquelle la plante agit sur la mémoire est encore floue. Alors que dans certains cas, elle a un impact négatif sur la mémoire, dans d’autres, elle s’avère être un traitement efficace contre le stress post-traumatique.

Tout d’abord il faut rappeler que les adolescents, les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent, ne doivent pas consommer de cannabis car il existe un lien entre l’impact négatif du cannabis et le développement du cerveau. Cependant, les cannabinoïdes présents dans la plante peuvent également être utilisés pour traiter certains troubles de la santé. Le cannabis tend à avoir un impact général, il faut donc étudier ses effets globaux même si cela s’avère plus complexe. De plus, dans certains cas, même les jeunes enfants devraient avoir accès aux cannabinoïdes. C’est notamment le cas pour les enfants atteints du syndrome de Dravet, souffrant de graves crises d’épilepsie.

En conclusion, le cannabis affecte bel et bien le cerveau, que ce soit de façon positive ou négative, cela dépend des individus. Cependant des recherches plus approfondies ont besoin d’être effectuées pour savoir réellement ce qu’il en est.

cerveau_memoire_hippocampeLe mécanisme:

La question est maintenant de savoir comment le cannabis affecte le cerveau. Dans le cerveau, il existe divers récepteurs à des substances régulatrices naturellement produites par les neurones, appelés endocannabinoïdes. Certains circuits impliquant ces récepteurs sont impliqués dans la régulation de la mémorisation. La consommation de cannabis interfère avec tout ce processus. Elle modifie également la circulation du sang dans plusieurs parties du cerveau, dont l’hippocampe, le cervelet, et le lobes frontaux. Les scientifiques estiment que les cannabinoïdes agissent comme un interrupteur biologique. Ils impactent le fonctionnement des signaux électriques du cerveau. Différents cannabinoïdes, et du coup différentes plantes, peuvent produire des effets différents sur la mémoire et le fonctionnement du cerveau. Par exemple, on considère que les variétés indica ont tendance à causer de la somnolence ainsi qu’un ralentissement global des fonctions du cerveau, tandis que les variétés sativa sont réputées pour être mentalement stimulantes.

Tout d’abord il faut savoir qu’il y a plusieurs types de mémoire. Il y a ce qu’on appelle la mémoire à long terme (où les informations sont stockées) et la mémoire à court terme (les informations ne sont stockées que temporairement et sont oubliées). Voici donc comment le cannabis peut affecter votre mémoire:

La mémoire à court terme:

Les informations relatives au présent, dont l’environnement immédiat, ont tendance à être plus affectées. L’attention est également touchée; cela se confirme notamment lors de situations où vous devez interagir rapidement avec l’environnement extérieur. Cependant, si vous souffrez de troubles post-traumatiques, c’est exactement cet aspect du cannabis qui peut vous soulager et vous aider à vous en sortir.

La mémoire verbale:

La mémoire verbale est également liée à la concentration. Lorsque les individus consomment du cannabis, ils peuvent paraître distraits, ils ont du mal à prononcer certains mots et bafouillent. Des études montrent que la mémoire des mots peut être elle-même affectée par la consommation de cette plante. Cependant, il est dit qu’on ne « perd » qu’un mot tous les cinq ans de consommation de cannabis. Ce n’est donc pas forcément dissuasif pour les consommateurs.

La mémoire de travail:

Ce type de mémoire est également lié à la mémoire à court terme. Il s’agit de la capacité à analyser en temps réel une information. On l’utilise lorsqu’on apprend de nouvelles choses et elle nous aide à construire des connexions. Elle représente notre capacité à avoir un fil de pensées et à l’analyser. Le cannabis affecte bel et bien la mémoire du travail puisqu’une étude récente affirme que les participants ont tendance à avoir de moins bons résultats à divers tests lorsqu’ils ont consommé du THC. Cependant, certains artistes et athlètes affirment que c’est justement cette substance qui leur permet d’accroître leur capacités.

La mémoire spatiale:

La mémoire spatiale nous permet de situer notre environnement immédiat. Autrement dit, c’est la capacité qui vous permet de vous souvenir où vous avez posé quelque chose ou encore la sortie d’un endroit. Certaines études montrent que le THC a un effet conséquent sur la mémoire spatiale.

La mémoire à long terme:

La mémoire à long terme représente toutes les informations que vous stockez au cours de votre vie. Les scientifiques sont encore indécis à ce sujet. Il se pourrait que le cannabis altère votre capacité à vous souvenir du passé mais ce qui est certain c’est que cette plante aide à contrôler les souvenir indésirables. C’est l’objectif pour les personnes souffrant de troubles post-traumatique, cette drogue les aide à diminuer leur souffrance.

Le cannabis est donc très efficace pour contrôler les souvenirs traumatisants. Il peut s’agir de souvenirs liés à des incidents insoutenables mais cela peut également être lié à des événements quotidiens. Ces expériences négatives ont un impact constant puisque le cerveau se rappelle du traumatisme fréquemment sous forme de flashbacks, de sensations dérangeantes déclenchées par un son, une lumière, une odeur, etc. Le cannabis aide les personnes souffrant de troubles post-traumatique a atténuer ses souvenirs douloureux puisque la mémoire est atteindre lors de la consommation de cette plante.

Pour plus d’informations, cliquez ici, ici, ici, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>