Vaporisateurs.org

Avis et informations sur les vaporisateurs

Peut-on être allergique au cannabis ?

cannais-allergyToutes les vertus de la plante de cannabis sont exprimées haut et fort, cependant on a tendance à passer sous silence tous les risques potentiels. Hors, nombreuses sont les personnes qui affirment qu’après avoir travaillé un moment dans une salle de culture, l’exposition prolongée au cannabis peut provoquer toute sorte de désagréments. Les personnes qui sont en contact direct avec la plante ont tendance à développer certains symptômes tels que des démangeaisons et rougeurs cutanées pouvant parfois aller jusqu’à des éruptions cutanées ou des urticaires. Les yeux peuvent aussi être affectés: rougeur, démangeaisons et inflammations. On retrouve également des symptômes respiratoires: essoufflement, inflammation des voies respiratoires, toux, éternuements, rhinorrhée (écoulement nasal) et dans certains cas cela peut aller jusqu’à des nausées et des vomissements. Enfin, les cas les plus graves d’allergie peuvent entraîner un choc anaphylactique, qui se caractérise par une manifestation subite de symptômes cutanés et respiratoires accompagnés d’une chute drastique de pression sanguine qui peut également entraîner des complications cardiovasculaires. Dans ce cas là, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

Tout d’abord, il faut découvrir si l’allergie provient véritablement de la plante ou des substances trouvées dans les plantes de cannabis telles que des acariens et des moisissures. Ces substances se trouvent dans la plante seulement si elle est de mauvaise qualité, par exemple mal cultivée ou mal conservée. Il est donc nécessaire de bien suivre la procédure pour éviter ce type de désagréments, d’autant plus que ce sont des allergènes puissants auxquels de nombreuses personnes sont sensibles. En effet, de nombreux cas de réactions sévères ont été rapportés chez des personnes ayant fumer du cannabis contenant des moisissures. Buds-3

Cependant, l’allergie à la plante de cannabis elle-même est due à une ou des substances contenues dans la plante. En réalité, un grand nombre de substances cannabiques peuvent représenter un danger chez les personnes particulièrement sensibles et il est fort probables que les différents cas d’allergies proviennent de différentes substances contenues dans la plante.

Quels sont les allergènes du cannabis ?

Tout d’abord il y a le pollen des fleurs de cannabis. En général, le pollen provient des plantes mâles mais cela peut tout de même arriver qu’il provienne des plantes femelles en cas d’hermaphrodisme. Plusieurs études montrent que le pollen de cannabis et de chanvre peut causer des allergies, dans ces cas là, les personnes sont également allergiques au pollen des autres plantes (plus de détails ici). Cependant, cela n’explique pas pourquoi les individus sont également allergiques aux plantes femelles qui ne montrent aucun cas d’hermaphrodisme. Les scientifiques ont développés une dizaine d’explications à cela.

Un certain type de protéine, les protéines de transfert de lipides (PTL), présent dans la plante de cannabis et également dans d’autres plantes a été identifié comme étant un allergène. Alors que certaines études confirment cette hypothèse, une autre étude importante publiée en 2013 affirme qu’il n’y aucune PTL dans la plante de cannabis. En revanche, ils ont trouvés la présence d’autres protéines connues pour être allergènes et également une protéine jusque là inconnue qui n’a jamais encore été reportée comme allergène.

Stop narcotismL’étude « Caractérisation des allergènes du cannabis sativa » montre que d’autre allergènes sont présents dans la plante. Les chercheurs ont trouvé que plusieurs protéines végétales provoquaient des réactions immunitaires. L’une d’elle est la Rubisco; il s’agit d’un enzyme responsable du processus de conversion du dioxyde de carbone en glucose et autres nutriments végétaux. Cette protéine a déjà été identifiée comme étant allergène dans d’autres plantes. Une autre protéine appelée oxygen-evolving enhancer protein 2 (enzyme impliquée dans la photosynthèse) est également liée aux réactions allergiques déclenchées par le cannabis. Cependant, cette protéine n’a jamais fait l’objet d’étude d’allergologie. D’autres substances viennent s’ajouter à la liste: l’ATP synthase, la GAPDH (allergène très connu présent dans le blé et les champignons), la PGK (allergies aux levures), la protéine immunoglobuline de liaison (allergies aux noisettes) et la protéine de choc thermique 70 (allergies aux champignons).

Pour le moment, il n’existe aucun médicament conçu pour traiter les allergies au cannabis. Au fil du temps, lorsque les chercheurs auront approfondis leur recherches dans les allergènes contenus dans les plantes de cannabis, des thérapies ciblées pourront être développées pour réduire les symptômes. Pour le moment, pour éviter au maximum ces symptômes, il est conseillé de porter un masque, des vêtements à manches longues, des gants, des lunettes et d’installer un maximum de barrières physiques. Il est également important de se trouver dans un pièce qui est bien ventilée. Cependant, cela s’avère plutôt compliqué pour les personnes qui travaillent en contact avec les plantes de cannabis.

 

Pour plus d’informations, cliquez ici, ici, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>