Vaporisateurs.org

Avis et informations sur les vaporisateurs

On a testé pour vous: le plomb dans les vaporisateurs

Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre au banc d’essais sept vaporisateurs afin de savoir s’ils contiennent du plomb.

Nous avons acheté un kit de test permettant de détecter la présence de plomb pur et de sels de plomb. Le test est très simple: pour chaque vaporisateur , il faut nettoyer la partie qui va être testée pour enlever tout résidus de graisse, ensuite, il faut appliquer pendant deux minutes sur la surface à tester un papier imbibé d’eau distillée. Au bout de deux minutes, vous pouvez retirer le papier et le poser sur une surface plane, propre et sèche. Vous obtenez le résultat du test après quinze minutes: si le papier se colore de rose à un violet intense alors il y a présence de plomb mais s’il reste blanc alors le test est négatif.

Il faut également savoir que le résultat indique jusqu’à O,O5 µg de plomb.

Pourquoi est-il important de savoir si un vaporisateur contient du plomb ?

Le plomb est un élément chimique toxique (notamment pour le système nerveux), mutagène (c’est-à-dire qu’il entraine des mutations génétiques d’un organisme), reprotoxique (le plomb peut altérer la fertilité des hommes et des femmes ainsi qu’altérer le développement d’un foetus) ainsi que cytotoxique (il affecte les cellules souches ainsi que le système nerveux central).

Une exposition trop importante au plomb peut provoquer une intoxication aiguë ou chronique au plomb appelée Saturnisme. Cette intoxication se manifeste notamment par des douleurs abdominales, de l’asthénie (affaiblissement généralisé de l’organisme, grande fatigue), un retard mental, des céphalées (douleur  locale qui se manifeste au niveau du crâne ou de la nuque) ainsi qu’un retard staturo-pondéral (retard de croissance au niveau du poids et de la taille).

 

Cela pose un problème encore plus gros lorsque ce métal est chauffé: il libère alors des substances extrêmement toxiques que vous allez inhaler. Pour votre santé mais aussi pour celle de vos proches, il est important que vous prêtiez une grande attention aux matériaux qui composent le vaporisateur que vous utilisez, vous nous remercierez plus tard ;)

 

Nous allons maintenant passer en revue différents vaporisateurs et vous montrer leur résultat à ce test:

19190926_1365950600117993_984776452_n

 

 

 

Ici nous avons l’Arizer Solo dont le papier a conservé sa couleur blanche et qui passe donc le test haut la main.

 

 

 

19206454_1365950640117989_2010067296_n

 

 

 

Le Pax 2 relève lui aussi le défi.

 

 

 

 

19198310_1365950680117985_913658313_n

 

 

 

Le test est également négatif pour le Starry XMAX

 

 

 

 

19184191_1365950660117987_787959614_n

 

 

 

Un test négatif aussi chez le CFC Boundless Vape.

 

 

 

 

19141797_1365950683451318_1562984433_n
 

C’est également un succès pour le Istick Pico Mega !

 

 

 

 

 

 

19184200_1365950666784653_514725166_n

 

 

 

Le Focus Pro ne contient pas non plus de plomb.

 

 

 

 

19184246_1365950623451324_1622272766_n

 

 

 

Pour finir, le Flowermate V3 passe également le test !

 

 

 

 

A travers ce test, vous avez découvert des vaporisateurs qui sont donc assurés d’être sans plomb: vous n’inhalerez donc pas de fumées toxiques issus de la chauffe du plomb. Néanmoins, ce n’est pas la seule chose à laquelle il faut faire attention lorsque vous achetez un  vaporisateur: la qualité de tous les matériaux est à surveiller, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de plomb que le vaporisateur est pour autant sûr mais c’est une bonne nouvelle. Pour un très rapide résumé d’un article écrit il y a peu, il faut faire attention aux matériaux utilisés pour la chauffe ainsi que pour le passage de l’air et de la vapeur. Nous espérons qu’avec l’aide de cet article, vous serez à même de mieux choisir votre vaporisateur ;)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>