Vaporisateurs.org

Avis et informations sur les vaporisateurs

Les vaporisateurs peuvent-ils être dangereux pour votre santé ?

L’inquiétude numéro une des consommateurs de cannabis qui font attention à ce qu’ils consomment est de savoir si les vaporisateurs ne représentent pas un danger pour leur santé.

La vérité, qui peut sembler choquante, est que OUI, tous les vaporisateurs ne sont pas sûrs ! Même si vaporiser des plantes est une meilleure option que de fumer par rapport à votre santé, cela n’est vrai que si vous utilisez le bon vaporisateur. Non seulement vous pouvez inverser tous les effets positifs de la vaporisation si vous utilisez un mauvais vaporisateur mais vous pouvez aussi littéralement vous empoisonner. Cela vous paraît peut-être dur à croire mais, tous les industriels ne font pas de votre santé leur plus grande priorité. Pour certains fabricants, seuls les profits à court-terme comptent..

Après avoir lu cet article, vous n’aurez plus à vous inquiéter vous ruiner la santé avec un vaporisateur de mauvaise manufacture. Nous allons avoir ensemble les différentes quelles parties d’un vaporisateur peuvent vous emmener à l’hôpital et comment vous pouvez éviter les vaporisateurs dangereux pour ne garder que l’éventail des plus sûrs.

Nous allons commencer avec la partie la plus importante du vaporisateur lorsqu’on parle de sûreté:

I La chauffe:

Etant la partie essentielle d’un vaporisateur, la chauffe est l’élément susceptible d’avoir le plus d’impact sur le niveau de sûreté de votre appareil. En effet, puisque cette partie chauffe elle a le potentiel d’émettre des fumées non voulues si elle est construite avec des matériaux de mauvaise qualité. Personne n’a envie d’inhaler de la fumée contenant des particules de plomb ou de mercure.

Les meilleurs conseils que je puisse vous donner à propos de la chauffe sont d’éviter les vaporisateurs sans nom ou les imitations (beaucoup d’entres eux sont fabriquées en Chine et vendus sur des sites tels que aliexpress.com, alibaba.com, ebay.com). Ces vaporisateurs sont faits avec du métal de très mauvaise qualité ou avec des soudures en plomb. Or si vous avez choisi la vaporisation, c’est pour préserver votre santé, pas pour inhaler des fumées toxiques.

La façon la plus simple d’éviter ce genre de problème est d’acheter uniquement des vaporisateurs de marques réputées ou de leurs revendeurs officiels.

Nous allons à présent voir quelques faits sur les matériaux utilisés pour la chauffe et les conséquences pour votre sécurité:

  • L’aluminium:  les éléments de chauffe faits en aluminium permettent un contrôle de la température très précis. Les meilleurs vaporisateurs comme le Volcano utilisent de l’aluminium pour leur chauffe. Bien que des études suggèrent que l’usage de l’aluminium pourrait présenter des risques pour la santé (il aurait des liens avec la maladie d’Alzheimer par exemple)… les températures atteintes par les vaporisateurs sont nettement plus basses que la température de fusion de l’aluminium (660°C / 1220°F). Ce qui veut dire que l’aluminium présent dans lequel est fait la chauffe ne devrait pas émettre une quelconque fumée ou gaz. La marque Storz & Bickel ont démontré cela à travers un contrôle technique indépendant de leur vaporisateur phare, le Volcano. Cependant, il y a un mais: des études  ont montré que les ustensiles de cuisine en aluminium de mauvaise qualité émettaient de l’aluminium lorsqu’ils entraient en contact avec des produits acides, c’est-à-dire sans même s’approcher de son point de fusion. La question maintenant est de savoir si ça peut s’appliquer aux vaporisateurs. Après tout, la résine qu’on peut mettre dans un vaporisateur à la place des plantes effritées, est un élément acide. Ensuite, il ne faut pas oublier que si l’aluminium utilisé pour le Volcano est sûr, ce n’est pas forcément le cas pour tous les autres vaporisateurs.
  • La céramique: la céramique est souvent vantée par les fabricants qui utilisent cette matière, comme la plus sûre pour la chauffe. Il est vrai que la céramique pure peut supporter des températures allant jusqu’à 1648°C / 3000°F mais, les vaporisateurs atteignent rarement une température supérieure à 240°C / 464°F (point de combustion du cannabis). La logique est la suivante: la céramique a une température de fusion nettement supérieure à celle de l’aluminium et est par conséquent plus sûre. Cependant, ça ne tient pas vraiment debout lorsque l’on sait que la température maximale atteinte est bien en dessous du point de fusion du matériau utilisé. De plus, beaucoup d’éléments en céramique utilisés pour la chauffe sont faits d’alumine (oxyde d’aluminum). Bien que l’alumine a un point de fusion bien supérieur à la température maximale atteinte par un vaporisateur, l’alumine peut tout de même potentiel parasiter votre vapeur comme le ferait un aluminium de mauvaise qualité. Ce qu’il faut retenir est que la céramique n’est pas nécessairement plus sûre pour votre santé. Vous devriez faire aussi attention aux fabricants et aux revendeurs qui vendent leur vaporisateurs en vantant une chauffe faite en céramique alors qu’en vérité, seulement une petite partie de la chauffe est faite en céramique. Je tiens de nouveau à souligner le fait que, pour éviter ce genre de problème, il est préférable d’acheter uniquement des produits de marques réputées et de leurs revendeurs officiels. Pour en terminer avec la céramique, j’aimerais ajouter que la céramique, lorsqu’elle est pure est un matériau sûr à utiliser pour la chauffe.
  • Le verre borosilicate: les chauffes faites en verre borosilicate sont assez rares, le plus souvent, les fabricants utilisent de l’aluminium ou de la céramique qu’ils recouvrent de verre. Le verre est le matériau le plus inerte utilisé dans les vaporisateurs et représente une couche de protection. De plus, le verre est le matériau qui préserve le mieux le goût de vos herbes et il est également respectueux de l’environnement.

II Le passage de l’air:

Hormis le fait que le passage de l’air a un impact important sur le goût de votre vapeur, s’il est mal conçu, peut être dangereux pour votre santé. Si vous ne le saviez pas déjà, le passage de l’air est le chemin que parcourt l’air du moment où il commence à être utilisé dans la production de vapeur (cela arrive avant même que l’herbe soit chauffée) jusqu’au moment où il emplit vos voies respiratoires. Le passage de la vapeur est quelque peu différent: c’est le chemin parcouru par la vapeur du moment où elle commence à être produite jusqu’à ce qu’elle emplisse vos voies respiratoires. Je vous sens un perdu alors je vais vous expliquer quelle est la réelle différence entre les deux. Le passage de l’air est plus long puisque votre vaporisateur doit aspirer de l’air et le chauffer avant de l’envoyer dans votre bol à herbes, c’est ce qui fait sa différence avec le passage de la vapeur. En quoi c’est important ? Le chemin que l’air parcourt avant qu’il ne chauffe votre herbe est important pour votre sécurité. Bien que ce soit juste de l’air froid, des particules peuvent venir polluer votre air pendant cette étape. (de petites particules toxiques peuvent être présentes dans l’air même s’il est froid).

Il existe seulement quatre matériaux dans lesquels un passage de l’air peut être fait:

  • le verre borosilicate
  • l’acier inoxydable
  • le plastique
  • le silicone

Il faut savoir que chacun de ces matériaux ont leurs avantages et leurs inconvénients, libre à vous d’en préférer un à un autre. Néanmoins, lorsque l’on souhaite utiliser un vaporisateur sans risquer sa santé, il est d’une importance capitale que les matériaux soient d’une qualité assez bonne pour qu’aucune réaction chimique ne se produise quand ils entrent en contact avec l’air chaud.

Nous allons maintenant passer en revue les différents matériaux utilisables pour le passage de l’air:

  • le verre borosilicate: un passage de l’air fabriqué dans ce matériau serait la meilleure option du point de la vue de la sécurité mais, aussi du point de la vue qualité. Le verre est le matériau le plus inerte parmi les précédents listés et l’interaction du verre avec le passage de l’air chaud en produit aucune réaction chimique. Le verre n’absorbe aucune matière non plus: ce n’est pas une coïncidence s’il est utilisé dans le secteur médical afin de protéger des produits d’une contamination. Pour couronner le tout, le verre borosilicate résiste bien aux hautes températures ainsi qu’aux chocs thermiques. Vraiment, tous les vaporisateurs devraient être équipés d’un passage de l’air en verre.
  • l’acier inoxydable: quand il est du bon type (304 et 316), l’ions est extrêmement résistant à la corrosion. Ces types d’inox sont parfaitement adaptés à un vaporisateur bien que l’ions est moins inerte que le verre. Certaines études ont montré que les ustensiles de cuisine en inox peuvent dégager du nickel et du chrome lorsqu’ils entrent en contact avec des éléments acides. Toutefois, les quantités étaient significativement inférieures à la dose quotidienne journalière admissible pour ces substances. Pour votre santé, n’oubliez pas de nettoyer régulièrement les parties de votre vaporisateur qui sont en inox: ne laissez pas la résine s’agglutiner corroder votre appareil.
  • le plastique: je ne sais pas pour vous, mais du plastique dans mon passage de l’air me semble suspect. En effet, le plastique a mauvaise réputation et pas seulement dans les vaporisateurs. De plus, certains types de plastiques sont à bannir dans un vaporisateur. Par exemple, le PVC est un des plastiques les plus toxiques et il est pourtant utilisé dans des vaporisateurs comme le Da Buddha ou le Silver Surfer qui sont vendus comme food-safe (c’est-à-dire que les matériaux peuvent être mis en contact avec de la nourriture sans que cela ne représente un danger). Non seulement le PVC peut dégager des substances toxiques lorsqu’il sert de récipient pour la nourriture ou des boissons, mais aussi le matériau plastifiant appelé DEHP utilisé pour ramollir le PVC est un perturbateur endocrinien qui a des effets négatifs sur la production de testostérone chez l’homme. Tout de même, il existe des plastiques qui peuvent être utilisés dans les vaporisateurs en toute sécurité comme le Nylon 6 (sans additifs), l’acétal, le polyéthylène d’échelon 300-500, l’UHMWPE, le Polypropylène, le Polyester (PET), le PVDF, le PEEK. Si jamais du plastique entoure votre chauffe, vérifiez que celui est résistant à la chaleur du vaporisateur (jusqu’à 240°C / 464°F). Faites attention également à bien nettoyer le plastique afin de ne pas laisser la résine s’agglutiner et corroder votre appareil.
  • le silicone:  vous trouverez des pièces en silicone dans le passage de la vapeur principalement si vous utilisez un tuyau. Un tuyau en silicone fait l’affaire seulement si celui est médical. Encore une fois, n’oubliez pas le laver régulièrement pour ne pas laisser la résine s’agglutiner. Il faut également que vous gardiez en tête qu’un silicone de bonne qualité a déjà une grande résistance à la chaleur alors il n’y a pas besoin de rechercher un silicone particulièrement résistant à la chaleur.

 

III Est-ce que ma vapeur entre en contact avec l’électronique de mon vaporisateur ?

Il y a eu quelques inquiétudes au sujet de l’air rentrant en contact avec le système électronique des vaporisateurs.

arizer extreme Q

Ariser Extreme Q

Nous en avons un exemple avec le Arizer Extreme Q dont l’air froid entre en contact avec l’électronique avant d’être chauffé et dirigé vers le passage de la vapeur.

Actuellement, il n’y a pas problème rapporté à cause de système mais nous savons déjà une chose: un certain nombre de produits électroniques contiennent des métaux lourds ou encore d’autres matériaux potentiellement toxiques et je suis sûr que vous n’avez pas envie d’inhaler leurs particules. Cependant, je ne dis pas que vous allez inhaler des particules toxiques en utilisant ce vaporisateur. Cependant, gardez en tête que vous pourriez inhaler des particules toxiques et que ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de problème connu à ce jour, qu’il n’y en aura pas plus tard.

Si vous souhaitez prendre un maximum de précautions, préférez les vaporisateurs portables de la marque Arizer.

 

IV Les quatre vaporisateurs les plus sûrs au monde

Si la sécurité est une priorité pour vous, il est recommandé d’apprendre tout ce qu’il y a à savoir à ce sujet. Il y a deux choses auxquelles vous devez être attentifs:

  • les vaporisateurs qui ont des certifications médicales officielles et/ou qui sont remboursés par les compagnies d’assurance comme un « dispositif médical »
  • chercher des vaporisateurs qui ont un passage de l’air principalement fabriqué avec du verre, de l’acier inoxydable de haute qualité ou d’autre élément protégés par du verre.
  • Dernier conseil mais pas le moindre, achetez des vaporisateurs de la part de marques qui sont totalement transparentes sur les matériaux qu’ils utilisent pour fabriquer le produit.

Vous pouvez également faire confiance à vos propres connaissances à ce sujet et aux échos d’autres personnes mais, si un vaporisateur a une certification médicale officielle, ça lui donne une certaine légitimité. De plus, quand une équipe d’experts scientifiques concluent qu’un certain vaporisateur peut être considéré comme un dispositif médical, il est plus que probable qu’il soit sûr d’utilisation.

Nous allons maintenant voir un petit classement des meilleurs vaporisateurs en terme de sécurité:

D’abord les portables:

  • Le Mighty de Störck & Bickel
  1. Capture d’écran 2017-06-09 à 13.38.16

 

 

Un vaporisateur en plastique numéro un des vaporisateurs portables les plus sûrs ? C’est possible.

Le Mighty est fabriqué avec du plastique médical de très bonne qualité qui est résistant à la chaleur. C’est actuellement le seul vaporisateur portable qui est considéré comme un dispositif médical (au Canada)

 

 

  • Le Firefly 2 

Capture d’écran 2017-06-09 à 13.47.19

Le Firefly 2 est le seul vaporisateur portable à avoir un passage de l’air entièrement en verre (mis à part pour l’embout buccal) à ma connaissance. De nombreux fabricants affirment que leurs vaporisateurs possèdent un passage de l’air entièrement en verre mais en général, juste une partie du passage de l’air est faite de verre. Comme le précédent modèle, le Firefly 2 possède un embout buccal plastique mais c’est la partie la mois cruciale en terme de sécurité concernant le passage de l’air.

De plus, le Firefly 2 a comme caractéristiques d’avoir une chauffe protégée par du verre, un bol à herbes en verre également et il semble que l’air chaud n’entre pas en contact avec l’électronique.

Même si le Firefly 2 ne fait l’objet d’aucune certification médicale, sa conception en fait un vaporisateur très sûr à utiliser.

 

Ensuite, les fixes:

  • Le Volcano de chez Störz & Bickel

volcano

 

Le Volcano est le seul vaporisateur qui est officiellement certifié comme dispositif médical de classe 2 au Canada et en Israël (on parle ici du Volcano Medic qui est le même que le Volcano Classic ou le Digit mis à part pour une valve légèrement différente). Pour couronner le tout, une étude indépendante de l’université néerlandaise de Leyde datant 2006 avait fait des tests sur le Volcano et avait conclu que c’était un moyen sûr et efficace de délivrer des cannabinoïdes.

Un inconvénient de ce vaporisateur est que vous ne pouvez pas y connecter une pipe à eau afin d’ajouter une filtration supplémentaire.

 

  • VapeXhale Cloud Evo

Capture d’écran 2017-06-09 à 14.00.26

Même si ce vaporisateur ne possède aucune certification médicale, son design et les matériaux utilisés dans sa conception démontrent  par eux-mêmes que ce vaporisateur est optimal en terme de sécurité: en effet, le passage de l’air est entièrement en verre borosilicate, la chauffe est en céramique et est séparée du passe de l’air. La chauffe ne peut donc dans aucun cas polluer votre vapeur. Une filtration par l’eau est également intégrée afin de filtrer des poussières fines qui auraient pu s’accumuler si vous vous procurez un HydraYube.

Le VapeXhale Cloud EVO est un des vaporisateurs les plus sûrs que vous pouvez vous procurer et, au niveau des matériaux utilisés, probablement le plus sûr aussi.

 

Nous avons vu ensemble que vaporiser est meilleur que fumer pour la santé seulement si vous utilisez un vaporisateur de qualité convenable. C’est-à-dire un vaporisateur d’une marque réputée, que vous pouvez soit acheter à la marque directement soit à un de ses revendeurs officiels.

Cependant, certains d’entre vous ont besoin d’une garantie supplémentaire et veulent absolument minimiser les risques pour leur santé. Vous avez appris, grâce à cet article, comment repérer les meilleurs vaporisateurs, ceux qui vous garantissent des risques minimums pour votre santé.

 

Lien de l’article original en article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>